Noticias

Inicio / Noticias / Cuatro desafíos para los puertos africanos

Cuatro desafíos para los puertos africanos

Fecha: 27/02/2020

 

Fuente: Jeune Afrique 

 

Course au gigantisme des navires, apparition de hubs portuaires d’ampleur et déplacement du centre de gravité maritime mondial vers l’Asie, développement de l’automatisation et des outils informatiques… Pour les deux auteurs, la mue accélérée du secteur portuaire ces vingt dernières années touche le continent au plus près. Dans ce mouvement, nombreux sont les défis à relever.

L’Afrique n’est pas restée à l’écart de la révolution du secteur du transport maritime et l’a vu changer en profondeur. Plus de 50 milliards de dollars (46 milliards d’euros) ont été investis dans les ports entre 2007 et 2017, pour accompagner un trafic maritime multiplié par quatre.

Port Saïd et Tanger Med se sont hissés en une décennie dans le top 50 des ports mondiaux, tirant un profit judicieux de leur situation géographique privilégiée. La majeure partie des ports a fait l’objet de plans de modernisation, y compris via des privatisations.

Il reste cependant de nombreux défis à relever pour le secteur portuaire continental, dans un contexte évolutif (impact des guerres commerciales), marqué par une concurrence exacerbée et où les situations nationales sont très variables (le port de Durban traite 3 millions TEU, le port de Cotonou, moins de 0,4).

Investissements raisonnés

Le premier défi consiste à investir intelligemment, en évitant de sombrer dans la folie des grandeurs. Malgré les rêves de certains dirigeants, tous les pays ne pourront s’offrir un hub de classe mondiale, quatre à cinq ports pourront prétendre à ce qualificatif (deux au Maghreb/Machrek, deux en Afrique de l’Est et australe). S’y ajouteront une dizaine de hubs sous-régionaux, servant les ports adjacents et les pays enclavés de l’hinterland.

Les autorités portuaires doivent analyser finement la demande avant d’investir massivement dans les infrastructures. Beaucoup de pays gagneraient à investir de façon frugale et ciblée : décongestion des axes d’accès au port, création de parking camion et de zones logistiques arrières, modernisation incrémentale des quais et superstructures.

Otras Noticias
La Corporación Financiera Internacional (IFC) ya no realizará inversiones de capital en instituciones financieras que no tengan un plan para eliminar gradualmente el apoyo al carbón

  Fuente: Reuters   El brazo del sector privado del Banco Mundial ha introducido nuevas condiciones de cambio climático para sus inversiones en bancos comerc...

Camerún: El Puerto de Kribi impulsará la digitalización de los procedimientos con el software de gestión automatizada SIP

  Fuente: Business Cameroon   The Port of Kribi (PAK), located in southern Cameroon, is preparing to use "SIP", an automated port management software. Accordi...

Premio para las zonas francas de TangerMed

  Fuente: L’Économiste Maroc   FDI Intelligence vient de publier son classement 2020 des meilleures zones franches au monde dans lequel TangerMed Zones obt...

La energía renovable es la clave para el desarrollo energético de África

  Fuente: African Business   Despite myriad challenges, Africa’s uptake of renewable energy is belatedly moving in the right direction. David Thomas examine...