Nouvelles

Accueil / Nouvelles / La BEI et la CBK lancent une initiative de financement climatique pour la transition verte

La BEI et la CBK lancent une initiative de financement climatique pour la transition verte

Date: 04/01/2024

La Banque européenne d'investissement (BEI) et la Banque centrale du Kenya (CBK) ont uni leurs forces pour lancer une initiative pionnière en matière de meilleures pratiques dans le domaine du financement de la lutte contre le changement climatique. Ce programme de deux ans, qui s'inscrit dans le cadre du programme d'écologisation des systèmes financiers de la BEI, est financé par le gouvernement allemand par l'intermédiaire du Fonds international d'initiative pour le climat. Cette initiative vise à renforcer l'engagement des institutions financières kényanes en faveur des investissements liés au climat, en permettant aux banques commerciales de jouer un rôle essentiel dans la réalisation d'une économie nette zéro et en renforçant la résilience des systèmes financiers kényans face au climat.

Ce projet novateur, le premier du genre en Afrique de l'Est, servira de modèle pour surmonter les obstacles qui entravent l'engagement des banques commerciales dans le financement de la lutte contre le changement climatique. En outre, il aidera la Banque centrale du Kenya à intégrer le risque climatique dans le cadre réglementaire kényan. Les objectifs du programme comprennent le développement d'une taxonomie verte pour le secteur financier, et le soutien à l'augmentation des investissements alignés sur les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat.

L'initiative "Greening Financial Systems" vise à renforcer les meilleures pratiques en matière de finance climatique dans les banques et les institutions financières kényanes. Elle vise à catalyser de nouveaux financements pour des projets verts, à améliorer l'évaluation, le suivi et la notification des risques liés au climat, et à contribuer aux efforts mondiaux décrits lors de la COP28 à Dubaï pour limiter la hausse des températures et s'adapter aux effets du changement climatique.

Thomas Östros, vice-président de la BEI, a souligné l'importance de comprendre les obstacles qui entravent le financement vert au Kenya. Il a insisté sur la nécessité d'accroître le financement de la lutte contre le changement climatique, en soulignant que ce partenariat de bonnes pratiques techniques avec la Banque centrale du Kenya s'appuie sur la collaboration de longue date de la BEI avec les institutions financières kényanes.

Le gouverneur de la Banque centrale du Kenya, M. Kamau Thugge, a affirmé la volonté d'écologiser le secteur financier kényan. Il a pris acte de la publication, en 2021, de lignes directrices sur la gestion des risques liés au climat et a reconnu les progrès réalisés par les banques dans la mise en œuvre de ces lignes directrices, tout en soulignant la nécessité de poursuivre les efforts.

Au cours des dix dernières années, la BEI, qui est la plus grande banque publique internationale et l'un des principaux bailleurs de fonds pour le climat, a joué un rôle essentiel dans l'amélioration des compétences en matière de financement climatique de plus de 40 000 professionnels africains de la finance. Rien qu'au cours des cinq dernières années, elle a prêté plus de 534 millions d'euros (88 milliards de KES) à l'appui d'investissements du secteur privé au Kenya, en collaboration avec des entreprises, des banques, des partenaires financiers et des institutions de microfinance locaux.

Source: Solar Quarter

Autres nouvelles
Global Gateway: La Commission européenne et le Groupe de la Banque africaine de développement débloquent de nouveaux financements pour des projets d'infrastructure en Afrique

Global Gateway: L'UE et la BAD, de nouveaux financements pour des projets en Afrique...

Nigeria’s oil production fully compliant with OPEC quota

  Source: Energy Mix Report    Nigeria, which has pumped above its OPEC quota for months to the ire of other members, brought down its crude oil production i...

Le dirham s'apprécie face à l'euro

  Source : L’Économiste   Le dirham s'est apprécié de 0,62% par rapport à l'euro et s’est déprécié de 0,42% vis-à-vis du dollar américain, au co...

Cost of Propping Up Kenya's Shilling Seen in Dwindling Reserves

Source: Bloomberg  The shilling is still up 1.3 percent against the greenback this year even after losing some ground since mid-April as higher oil prices and...